Le fabricant de solutions d'étiquetage industrielles PE Labellers basé dans la région Lombardie en Italie a été racheté par Pro Mach, spécialisé dans les solutions d'emballage intégrées et installé dans le Kentucky.

Cette acquisition renforce les capacités de Pro Mach de proposer un étiquetage haute vitesse et des solutions intégrées dans le monde entier.

PE Labellers qui fabrique des étiqueteuses avec de nombreux systèmes – à colle froide, auto-adhésives, à colle chaude, pour étiquettes pré découpées, pour bobine, applicateurs d'étiquettes sleeve... – emploie 400 personnes à travers le monde. Le groupe italien possède cinq sites de production (Italie, États-Unis, Brésil, Algérie et Chine) et réalise un chiffre d'affaires de plus de 60 millions d'euros avec des clients de différents secteurs (boissons, vins et spiritueux, alimentaires, laiteries et fromages, cosmétiques, chimiques, pharmaceutiques, pet food et conditionnement en général).

Cliquez ici pour lire l'article en entier

 

Vericoder est conçu pour la vérification en ligne de la qualité du grade du code-barres par rapport aux standards ISO/ANSI. La vérification des codes-barres est essentielle afin de garantir la lisibilité des étiquettes à chaque étape de la chaîne logistique.
Traditionnellement, des contrôles manuels sont prévus pour vérifier la qualité du grade du code-barres à intervalles réguliers. Avec Vericoder de Logopak, ces contrôles sont effectués automatiquement faisant partie intégrante du processus d’étiquetage.
Le lecteur de Vericoder lit les barres noires et blanches et évalue les caractéristiques définies par les standards ISO / ANSI : contraste d’impression, ratio et variation d’agrandissement, analyse des sommes de contrôle et écarts métriques. Les données lues sont envoyées et évaluées immédiatement. Le résultat est affiché sur le terminal TDI de l’étiqueteuse, il est également enregistré dans le système logfile pour l’analyse. Une note de qualité du grade est alors attribuée : lettre A-F pour ANSI, chiffre 0-4 pour ISO.

Cliquez ici pour lire l'article en entier